Quand on demande quel est le plus vieux métier du monde, beaucoup n’hésitent pas à répondre : la prostitution. Il est vrai que se servir de ses charmes pour obtenir une faveur, soit en nature, soit en espèces, est une pratique aussi vieille que le monde. Néanmoins, exercer cette activité, pour un homme, n’est pas évident. La prostitution masculine existe pourtant. On en parle moins. On retrouve peu d’hommes en train de racoler dans la rue. Sauf, peut-être dans les zones gays. Mais il existe des prostitués masculins qui sont hétérosexuels. Les médias et la pornographie a véhiculé une fausse image de ce métier.

Les qualités à remplir pour devenir un bon escort boy

Les hommes se nourrissent des fantasmes quand ils envisagent le métier d’escort boy. Ils ne regardent que l’aspect sexuel et financier de la chose. A savoir, se faire payer pour coucher avec quelqu’un. Pourtant, être escort boy diffère des conditions réelles d’un prostitué. C’est pourquoi les agences posent de nombreux critères avant de sélectionner des accompagnateurs. Le physique importe. Mais pas besoin d’être taillé comme un bodybuilder. Il suffit d’avoir un physique agréable. Le plus important, c’est le reste. Un escort boy doit être à l’écoute, intelligent, avec une solide culture générale. Les femmes ne recherchent pas uniquement du sexe. Elles souhaitent passer un moment de qualité. Il faut qu’elles en aient pour leur argent.

Les revers de la prostitution masculine

On ne montre souvent que l’aspect « riche » de la prostitution masculine. Comme quoi, les hommes ont le choix de leurs partenaires, et exercent leur métier dans des conditions de rêve. L’atmosphère luxueuse s’arrête au service haut de gamme. Mais il existe une partie plus sordide de la prostitution masculine. Celle-ci rapporte assez bien, mais exige énormément des prostitués. Comme pour les femmes, il y a des macs, des proxénètes, de la violence et de la drogue. Les hommes n’ont aucun droit de parole. Leur préférence sexuelle ne compte pas. Si les clients veulent une relation homosexuelle, le prostitué s’y plie. Les producteurs engagent des prostitués pour tourner des vidéos zoophiles, ou d’autres pratiques inhabituelles. La raison est que les prostitués sont à l’affût de l’argent. Ils en ont tellement besoin, qu’ils sont prêts à tout, à grand renfort de drogue et d’alcool.

Lorsque la prostitution masculine fait son entrée

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *